Le Journal du Neuf n°44

9 février 2007 § 0 commentaire

“Savoir que l’écriture ne compense rien, ne sublime rien, qu’elle est précisément là où tu n’es pas – c’est le commencement de l’écriture.”

Cette phrase est extraite du chapître Ecrire dans les « Fragments d’un discours amoureux » de Roland Barthes qui veille sur mon chevet depuis près de trente ans. Elle résonne particulièrement dans ma tête de ce 9 vendredi ceint de silence.

Lire la suite : JdN44

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.