Des Nouv’ailes du Neuf n°29

9 janvier 2012 § 0 commentaire

une lampe s’allume une lampe s’éteint une épaule s’allume une épaule s’éteint
sur la table un bouquet se fane et puis renaît un ruisseau s’endort une étoile se lève
et toujours un enfant s’amuse de son corps au milieu d’un jardin qu’il dessine à mesure
c’est notre simple vie chaque jour chaque nuit et les lèvres que j’aime c’est l’air que je respire

“Évidences” in Les Sept Portes, Sylvain Lelièvre

Des NOUV’AILES-n°29

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.