Des Nouv’ailes du Neuf n°22

9 avril 2011 § 0 commentaire

Fukushima, mon amour.

Je me souviens qu’il y a un an, lors de mon exposition “la Fin de l’Origine”, j’évoquais avec mon tableau”Auschwhiroshima” le nucléaire et la capacité qu’a l’humanité de s’autodétruire. En ce temps-là, un volcan islandais au nom imprononçable perturbait durablement le trafic aérien, ce qui paraît aujourd’hui presque pacotille à l’aune de l’actualité japonaise.

Des NOUV’AILES-n°22

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.