Au 9 rue des Nouv’ailes #35

6 février 2019 § 0 commentaire

Un an et deux jours.
Il y a eu un an hier, maman s'en allait dans l'au-delà du temps, dans deux jours LA ROUE DU TEMPS va s'installer sur le Giratoire de Cologny, dont je vous parle et vous rebats les oreilles depuis quelques nouv'ailes.
Ces deux événements sont corrélés puisque son départ a libéré quelques énergies sonnantes et trébuchantes qui m'ont permis de mener ce projet à terme. Je pars demain pour Genève et vendredi 11 janvier 2019 vers 14 heures, la Roue aura été dédouanée, transportée, levée et posée sur le rond point de la route de Vandœuvres, sans même interrompre la circulation des bus de cette banlieue de Genève sur la rive sud du Léman. Puisqu'il est dans l'air du temps trouble d'occuper les ronds points, je suis heureux et sereinement excité de le faire artistiquement avec ma première sculpture monumentale.
À bientôt pour les photos !!!
Et merci à tous celles et ceux qui ont souscrit à ce projet en gravure ou en tee-shirt ! La souscription reste ouverte... https://dodelaunay.com/accueil/
Décembre fut période de rangement (inachevé) de l'atelier trop plein, mais le temps des réponses aux appels à projets est revenu avec sa part de rêves, de créativité et d'imaginaire.
Et revient aussi l'envie de re-démarcher les galeries avec le nouveau book que je viens de me faire éditer.... Mais cela reste une épreuve redoutable que de franchir en demandeur le seuil de ces officines...
Peu de cinéma pendant cette période d'entre ans, mais néanmoins une pépite : Asako I &II de Ryusuke Hamaguchi dont j'avais déjà bien aimé Senses au printemps dernier. Belle histoire formidablement jouée à la beauté formelle magnifique. Des cadres captés comme des tableaux.... À voir aussi Bohemian Rhapsody de Brian Singer, biopic bien ficelé sur la vie de Freddy Mercury du groupe Queen avec l'impressionnant et perfor(m)ant Rami Malek.
Il y a vingt ans j'avais été profondément séduit par Le Dieu des Petits Riens, puissant roman de l'indienne Arundhati Roy. Alors quand j'ai su qu'elle venait de publier un second livre, j'ai couru l'emprunter à Ulysse, ainsi se nomme la médiathèque de mon quartier. Le roman s'appelle Le Ministère du Bonheur Suprême et je serai curieux d'avoir votre avis si vous le lisez. Roman foisonnant, déroutant, qui m'a perdu, m'a retrouvé et m'a emporté dans le torrent sauvage de sa langue jusqu'au terme apaisé de sa lecture.

L'hiver est là mais la Roue du Temps nous dit que l'été a commencé à germer dans le minuscule allongement de la durée du jour. Restons attentifs. Alors comme l'a si bien dit Spinoza : bien faire et rester en joie.
Mon amoureuse m'a offert pour la joie du solstice une belle écharpe safran en soie et mohair d'angora.
do 9119

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Où suis-je?

Vous êtes en train de lire Au 9 rue des Nouv’ailes #35 chez Do Delaunay.

meta