Le Journal du Neuf n°56

9 avril 2008 § 0 commentaire

Soir du mercredi 9 avril.

Retour de vernissage de mon exposition « Mon Sceau à Monceau ». Près de quarante personnes sont venus dans les bureaux d’expertsconsulting, tout près du Parc Monceau à Paris, toucher des yeux la matière pigmentée de la couleur et la lumière chaude des glacis. C’est là dans les yeux des regardeurs que l’évidence y saute, dans les yeux: la peinture nécessite la présence et rien ne vaut la sensualité de l’espace/temps où se partage le regard. C’est assurément,pour qui tient le pinceau, vital pour continuer à faire vivre cet espace non reproductible où l’oeil peut à loisir se poser et se re-poser. Et mesurer à l’heure proliférante des flux numériques l’écart entre peinture et image. Je vous joins juste celle de la petite sculpture/peinture à peine sèche pour le vernissage. Elle s’appelle « Petite Sculpture à Suspendre » et se propose d’accrocher avec humour votre regard.

Lire la suite : JdN56 Arroser le Ciel en Toscane

Untitled-22

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Où suis-je?

Vous êtes en train de lire Le Journal du Neuf n°56 chez Do Delaunay.

meta