Des Nouv’ailes du Neuf n°40

24 février 2013 § 0 commentaire

9 février 2013

Neuf, et même TOUT Neuf, devrais-je écrire. Car vous pouvez désormais retrouver toutes ces chroniques sur mon site tout rénové, tout beau, et donc forcément tout … neuf ! Toujours sur www.dodelaunay.com
Les NOUV’AILES – Histoires d’Ils et d’Elles – depuis mars 2009 et auparavant les 64 numéros du JOURNAL DU NEUF d’octobre 2002 à février 2009… À grappiller ou pas, au fil des fils du Net…

Je parlais le mois dernier du glissement de sens entre « très » et « trop ». Que dire de celui de l’expression « sans doute »? Réponse presque positive sur la probable éventualité d’un événement.
-« Tu viendras ?
– Sans doute !  »
Alors qu’au sens strict, si c’est « sans doute », il n’y a place pour aucun atermoiement ! De quoi douter… de son doute !

« -C’est irréel. C’est de l’utopie.
-C’est de l’utopie. C’est pour cela que c’est réel.
(…) L’homme est fait pour rêver, c’est-à-dire pour combattre et non subir. C’est la loi de l’évolution. Et surtout l’homme est fait pour la poésie. Or l’utopie est poétique. Et la poésie aura toujours raison contre le réalisme » in Miserere, roman de Jean Christophe Grangé.

C’est l’hiver. L’atelier sommeille et ne se réveille que pour quelques travaux sur papier entre encre et argile, ou quelques plaques à graver pour « L’Œuf de Yi ». C’est le temps de gestation des projets et des réponses aux appels… Il n’y aura pas de Sologne pour moi cette année, ni de Rayol (beau domaine dans le Var, là où a été tourné le film Renoir…) ni rond-point à Cugnaux. Alors attendre sans hâte Sancy, Pourcy, et autre rêve en Y, comme ce projet – Le Cercle de Yi – remonté à la surface de l’atelier au cours d’une séance de plongée en archives… J’aime bien la lettre Y, la plus métaphysique des voyelles, qui lance ses bras vers le ciel des mots et donne aux arbres le choix de ses branches… Et me porte jusqu’au bout de mon nom.

Si vous envoyez un mail au mali, il faut faire attention à bien mettre vos lettres dans le bon ordre.

J’écris avec soleil pour parler aux reflets de la lune
J’écris avec éclat de la lune pour dire l’invisible du soleil.

Pourquoi dans les questionnaires et autres sondages n’y a-t-il jamais « artiste » sous la rubrique profession ?

Entendu Alain Mabanckou à propos de « Lumières de Pointe Noire » où il conte son retour en Afrique où il n’avait pas mis les pieds depuis 23 ans : « L’eau chaude n’oublie jamais qu’elle a été froide ».

« Au rayon des oreillons, je n’ai pas bien entendu »… Bien entendu !

Quand les étrangers vivants en France pourront-ils voter sur le Boulevard Ousmane ?

« Quand nous rêvions de chapeaux en Espagne, quelles sont les visions que nous visions » ?

Être sensible pour atteindre le but, être sans but pour atteindre la cible.

Le Neuf fait vriller et c’est aujourd’hui le nouvel an chinois :

Que les ans du Serpent Serrent et Servent le Serment du Sergent !!!

do 9213

NOUV'AILES_40-1 NOUV'AILES_40-2 NOUV'AILES_40-3 NOUV'AILES_40-4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current month ye@r day *

Où suis-je?

Vous êtes en train de lire Des Nouv’ailes du Neuf n°40 chez Do Delaunay.

meta