DES NOUV’AILES DU NEUF n°60

10 février 2015 § 0 commentaire

Entre une seconde éternité et une seconde d’éternité, que choisiriez-vous ?

« Vous aviez le droit de tout dessiner, sauf la tête des leaders syndicaux du Syndicat du Livre »
. C’était un trait d’humour de Christiane Taubira lors de la cérémonie des obsèques de Tignous à la Mairie de Montreuil. Total respect pour les mots qu’elle a prononcés ce jeudi matin-là avant que le cercueil graffité de dessins et caricatures parte pour l’horizon gris et humide des enfants du Père-Lachaise. En revenant du cimetière, je n’en revenais toujours pas de la bêtise crasse et inhumaine des assassins de la curiosité, parvenant juste à me réjouir silencieusement d’avoir un gouvernement de gauche pour gérer les déflagrations de l’après et remettre à leur place ceux qui cherchaient à tout prix à être au premier rang sur la photo…

« Tu t’es vu sans Cabu »? Ben non, j’y’arrive pas.

Mais… Et la vie continue.
C’est le temps de la ponte des projets, d’ensemencer l’imaginaire de l’hiver pour les éclosions du printemps et de l’été. Mais l’automne a déjà produit ses effets puisque je viens d’apprendre que mon projet « Les Anagrammes de Saturne » va voir le jour dans quelques mois pour la biennale de sculpture de Sologne. Parce que dans Saturne, il y Autre, Astre, Âtre, Une Nue… et même toutes les Natures… que vous pourrez lire dans les lettres géantes faites de treillis à béton et de film plastique transparent…
Restent en attente Le Marteau et l’Enplume, Le Dédale de l’Araignée, Le Regard des Oiseaux, Hêtre ou Ne Pas Hêtre, Calendrière et Demain, Plumes de Chapeau, Il Suffit de Passer Le Pont, Le Festin de l’Univers… Mais il n’y aura pas pour l’instant La Mémoire des Oiseaux ou Goutte de Terre… Ainsi naît et vit, meure et renaît la grande roue des projets. Carburant de l’essence Ciel.

« J’ai décidé d’être heureux car c’est bon pour la santé » a dit Voltaire.

Dans les lectures du mois, un roman de Patrick Rambaud « Le Maître », aux éditions Grasset. Une belle évocation romanesque de Tchouang Tseu (qu’en pinyin on nomme Zhuangzi), figure majeure de la pensée chinoise connue entre autres pour son rêve du papillon qui rêve qu’il est Zhuangzi qui rêve qu’il est un papillon…. Quel bonheur de se replonger de temps en temps dans les pas décalés de la sagesse chinoise, pensée cyclique qui retombe sur ces pattes quand les civilisations linéaires vont droit dans le mur….
Et aussi Le Tango de la Vieille Garde d’Arturo Perez-Reverte entre Nice, Naples et Buenos-Aires, entre tango et échecs, entre paquebot et hôtel, entre Max Costa et Mecha Inzunza. Une belle traversée !

« Philia, c’est l’amour de ce qui ne manque pas » (André Comte-Sponville)

Dans les toiles du mois Phoenix, Hope, Snow Therapy, The Cut, Une Brève Histoire du Temps.
Phoenix pour les cicatrices du temps et des camps au sortir du 70ème anniversaire de l’innommable Auschwitz. Hope pour la vision infernale de la trajectoire des migrants subsahariens. Snow Therapy pour les fêlures bergmaniennes d’un couple moderne face à l’impromptu d’une avalanche de révélateur. The Cut pour le beau Tahar Rahim et surtout pour se souvenir du génocide arménien, toujours nié par l’ambiguë Turquie dont c’est en 2015 le triste centenaire. Et Une Brève Histoire du Temps en bel hommage à l’abnégation, au courage et à l’opiniâtreté de Stephen Hawking.

« Dans nos ténèbres, il n’y a pas une place pour la Beauté. Toute la place est pour la Beauté » (René Char, Feuillets d’Hypnos, 1943-1944).

Je vous souhaite avec un peu d’avance une bonne année… de la Chèvre de Bois, puisque le Nouvel An chinois tombe, ou plutôt saute et gambade le 19 février prochain. Alors de grâce, même s’il fait un peu froid, ne restez pas… de glace : la vie est bêle !

do 9215
NOUV'AILES_60-1

NOUV'AILES_60-2

NOUV'AILES_60-3

NOUV'AILES_60-4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current month ye@r day *

Où suis-je?

Vous êtes en train de lire DES NOUV’AILES DU NEUF n°60 chez Do Delaunay.

meta