AU 9 RUE DES NOUV’AILES # 9

20 mai 2016 § 0 commentaire

Odyss’7.

On aurait pu l’appeler ainsi, la belle aventure de cinq artistes rassemblés pour l’ouverture du lieu – “Au 17” – près de Nantes, sur la rive sud de la Loire, dans le village de Saint Jean de Boiseau. Peintures, photos, céramiques, installations pour inscrire la diversité, la rencontre, le partage et les échanges de ce lieu voué à ces valeurs. Ce fut un beau week-end qui vit défiler une centaine de visiteurs et quelques musiciens… Et l’Œuf de Bambous Rouge que j’y ai installé et que vous pouvez voir dans la première image de ces Nouv’ailes attend le regard des voyageurs de passage et le jeu en cabane des enfants buissoniers.

Ajoutez y une date à retenir: les 7, 8 et 9 juillet prochains, j’y animerai un stage “Expressions Plastiques” dont vous recevrez la réclame dans quelques temps. Je continue mes recherches de cours, ateliers ou stages pour me permettre de transmettre et partager quelques bribes de créativité et aussi gagner quelques sous… J’en profite pour vous redonner une nouvelle fois le lien permettant de visionner quelques uns des travaux d’école réalisés avec des enfants : http://dodelaunay.com/entre-objet-et-peinture/travaux-decole/

“Chanter, c’est jouer avec le corps de l’autre” a dit Alfred Tomatis cité par l’alerte professeure de chant et de 92 ans Raymonde Viret lors d’une émission de radio sur la voix. Qui chantera pour tous les exilés syriens qui sont devenus si rien?

Moins drôle fut l’aventure, celle-là virtuelle, d’une vente d’ESCHER ABO, le tableau qui orne le frontispice de mon site internet. Après accord mailé sur le prix et les conditions de vente, la seule réponse à mes mails fut un lourd morceau de silence plombant mon moral et mes finances déjà bien maigres en cette époque de sas (et même de sos) entre chômage et retraite.

Pourquoi voit-on davantage de pancartes “À VENDRE” plutôt que “À ACHETER”?

Recette pour la cuisine: achetez un citron bio puis mettez-le au congélateur. Une fois givré, sortez-le du froid et à l’aide d’une râpe, saupoudrez zeste, pulpe et pépins sur soupes, salades, crudités ou autres plats mitonnés avant de remettre le citron congelé dans les frimas du congélo. C’est bon pour la santé, économique et délicieux aux papilles ! Dites m’en des nouvelles !

Comment valider son ticket de métro à la station Invalides?

Avez vous pensé à faire provisions de pastilles d’iode, utiles en cas d’accidents nucléaires pour saturer la thyroïde et éviter la contamination radioactive? Face aux risques d’attentats – on a retrouvé traces de surveillances des centrales dans les documents retrouvés chez les auteurs des attentats- ou d’accidents dans ces même centrales devenant vétustes, la Belgique et la Hollande ont décidé de fournir à leur population ces précieuses pastilles… Rassurant, non? Pendant ce temps-là, la ville de Genève a décidé de porter plainte contre l’État français pour mise en danger de sa population par la centrale du Bugey… Tandis que le budget d’EDF risque bien de sombrer dans les failles des cuves des réacteurs et autres fissures des projets d’EPR. À quand un momument à la gloire de ces cerveaux des X, Mines, Ponts et autres soi-disantes grandes écoles qui nous ont mis dans un tel bourbier?
Par contre vous pouvez continuer à acheter pas cher des fringues H&M. Tous les engagements pris par cette firme suédoise suite à l’incendie du Rana Plazza en avril 2013 ont été hautement tenus. Quoi, vous ne me croyez pas? Et bien vous avez raison…

Quand j’ai entendu le titre du récent ouvrage d’Emmanuel Carrère, celui-ci m’a immédiatement interpellé puisqu’il reprend une des phrases clés du Yi Jing : “Il est avantageux d’avoir où aller”. En fait, ce n’est pas un roman mais une compilation des chroniques et reportages faisant œuvre d’autobiographie possible de l’auteur. Que je grapille entre oreiller et sommeiller.
Il est décédé en octobre dernier mais encore très présent sur les rayons de ma bibliothèque personnelle. J’ai ainsi dégusté récemment La Faille Souterraine, recueil de nouvelles d’Henning Mankell qui conte les enquêtes de l’inspecteur Wallander avant qu’il soit inspecteur. Et en bonus, Une Main Encombrante, idée scénarisée par la BBC et réécrite ensuite par Mankell.
Ça ressemble à un polar, mais c’est bien plus que cela, c’est le récent ouvrage de Jean Echenoz intitulé Envoyée Spéciale, publié comme toujours aux Éditions de Minuit. C’est fin, drôle et joliment ciselé. Un régal!

Dans les films du moi du mois, j’ai beaucoup aimé Mékong Stories, D’une Pierre Deux Coups et La Saison des Femmes. Un peu moins mais visibles quand même, Les Malheurs de Sophie et Les Habitants, dont le dispositif panoramique et caravanier n’en dit pas assez sur ses … habitants.

Ne relâchez pas votre quête de poésie et envoyez moi les mots rimés qui vous sont chers, ma réserve est presque à sec. Car comme l’a dit Léonard de V, phrase que j’ai placé à la fin de mon book que je continue à faire circuler dans les galeries (marchandes) de l’art: “La peinture est une poésie qui se voit”.

À vos plumes, pour nourrir mes œufs de peinture !

do 9516

RUE DES NOUV'AILES_9-1

RUE DES NOUV'AILES_9-2

RUE DES NOUV'AILES_9-3

RUE DES NOUV'AILES_9-4

RUE DES NOUV'AILES_9-5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Où suis-je?

Vous êtes en train de lire AU 9 RUE DES NOUV’AILES # 9 chez Do Delaunay.

meta