AU 9 RUE DES NOUV’AILES # 32

10 octobre 2018 § 0 commentaire

      Neuf mois, neuf jours.
      Il y a eu neuf mois hier que Maman s’en est allée, il reste neuf jours avant que je m’embarque avec ma sœur Brigitte sur les ponts transatlantiques du Queen Mary 2 pour penser à elle et découvrir à l’aube du 25 octobre la Statue de la Liberté, Ellis Island et les tours qui grattent le ciel de la Grosse Pomme. Avant de revenir via Montréal « dans un grand Bœing bleu de mer » comme l’a si bien chanté Robert Charlebois. Est-il utile de préciser l’excitation paisible qui baigne mon cœur à l’horizon des quais de Southampton avant ces sept journées océaniques? Écho d’une autre traversée, cette fois dans l’autre sens qui me vit débarquer, il y a 35 ans dans le port de Rotterdam, au retour d’une année sabbatique et québécoise qui me fit embrasser les joies de la vie d’artiste…
      Avant cela, et après les joies circulaires de l’Aronde des Regards sur les bords de la Gironde, vint une période intense à l’atelier pour finir toute une série de tableaux commencés pour certains depuis plusieurs années et pour préparer un nouveau book retraçant mes différentes réalisations entre 2016 et 2018… L’Œil du Temps que je joins à ces Nouv’ailes en est une des traces.
RAPPEL :la souscription pour LA ROUE DU TEMPS qui sera installée en janvier prochain près de Genève est toujours en cours. Vous pouvez la retrouver sur la page d’accueil de mon site
      Vous n’en pouvez plus de cette actualité mortifère qui décadanse le monde insouciant qui va dans le mur qui se réchauffe aveuglément ? Lisez Mécaniques du chaos, prix 2017 de l’Académie Française de Daniel Rondeau, patchwork de personnages fictionnés entre Istanbul, Corbeil-Essonnes, Paris, la Libye … Mieux que la réalité…
Au rayon découverte, une auteure à l’écriture originale : Céline Minard. J’ai lu Le Grand Jeu, roman d’une retraite d’une femme en montagne qui en rencontre une autre et je viens de commencer Faillir être flingué pour lequel elle reçut le prix du livre Inter en 2014. Et me voilà embarqué par sa belle écriture dans les grandes plaines far west du western américain. Chevauchant !!! À lire avant d’aller voir Les frères Sisters de Jacques Audiard.
Dans la famille lectures écossaises, je demande et recommande Je te protègerai, dernier opus traduit de Peter May.
      Dans les autres films du mois, Fortuna, beau film noir et blanc de Germinal Rouaux, qui réfugie une jeune éthiopienne dans un couvent suisse. Un peuple et son roi de Pierre Schœller, belle et intéressante fresque sur la révolution dont on espère la suite…
      Connaissez vous Qwant ? Ce n’est pas l’avatar numérique d’un philosophe allemand, mais le nom d’un moteur de recherche français qui ne piste ni ne conserve les traces de vos cheminements numériques ? Il va être désormais utilisé à l’Assemblée Nationale et au ministère des Armées, (qui ne s’appelle plus ministère de la Défense…). Bye bye Google et son vampirisme asservissant… On n’entend plus beaucoup parler des GoogleGlass -ou l’écran dans vos lunettes- mais maintenant on va nous bassiner avec la voiture autonome, vedette du salon de l’auto qui se tient cette semaine à Paris. Me prend soudain l’envie d’un gigantesque bras d’honneur face à ce soit-disant progrès qui voudrait nous priver de (se) conduire et de demander à cette auto(nome)mobile ce qu’elle fera face au mur vers lequel roule notre petite planète bleue… pleine de bleus !
« Et pourtant » comme le chantait le petit mais grand Shahnourh Varinag Aznavourian, j’ai besoin et envie d’affirmer dans ces quelques lignes qu’il faut coûte que coûte maintenir cet incessant et nécessaire combat pour dire, chercher, créer, abreuver la beauté du monde. Et comme le disait le sage Jean Pierre Vernant, sans cesse remettre sur le métier « l’optimisme de la volonté pour qu’il ne soit pas anéanti par le pessimisme de l’intelligence ».
      Ces Nouv’ailes sont magiques : elles peuvent se transformer en valise océane ou en malle aérienne. Alors, lecteurs fidèles et les autres aussi, je vous glisse dans les poches joyeuses de mon sac à Do et vous emmène valser dans les pages qui tournent la dense danse du voyage. À bientôt ! Ça rime avec hublot !

DO 91018

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Où suis-je?

Vous êtes en train de lire AU 9 RUE DES NOUV’AILES # 32 chez Do Delaunay.

meta