Le Journal du Neuf n°42

9 décembre 2006 § 0 commentaire § permalink

Il n’y avait pas de Y chez les Grecs !!!

Cette lettre quasi métaphysique, pensez donc, une alternative fourchue remplaçant l’absolu du point sur le i, fut inventée au XIIème siècle par un obscur théologien chrétien dont j’ai oublié le nom… Moi qui travaille depuis longtemps sur le Yi, ce caractère chinois qui signifie changement et que l’on retrouve dans l’intitulé du Yi Jing, le Classique des Transformations, ai été ravi de cette nouvelle que j’ai appris en écoutant les CD de Michel Onfray, fondateur de l’université Populaire de Caen.

Lire la suite : JdN42

Le Journal du Neuf n°41

9 novembre 2006 § 0 commentaire § permalink

…« En voyant ces braves pandores
Être à deux doigts de succomber
Moi j’bichais car je les adore
Sous la forme de macchabées
De la mansarde où je réside
J’excitais les farouches bras
Des mégères gendarmicides
En criant hip hip hip hourra ! »…

C’était le matin du 28 octobre, sur la route entre Nantes et Belle-Île

L’officielle Radio FranceInter tambourinait comme les autres médias l’anniversaire des émeutes et le petit Big Karcher continuait à matraquer sur les ondes sa dépressive répression sans issue. C’était la veille du vingt cinquième anniversaire de la mort de Tonton Georges (on ne peut ici parler de disparition puisque si grande est encore sa présence) et dans le poste, on évoqua soudain un chanteur chilien populaire, Eduardo Perralta, qui a adapté là-bas l’oeuvre de Brassens.

Lire la suite : JdN41

Le Journal du Neuf n°40

11 octobre 2006 § 0 commentaire § permalink

Je n’ai pas fermé l’oeil du Tibet… pendant une semaine ! Ce n’était pas une insomnie himalayenne, mais de longues randonnées de lecture sur les hauts plateaux du Toit du Monde en compagnie de Shan, du vieux sage Lokesh et autres compagnons tibétains… L’oeil du Tibet, c’est le troisième roman d’Eliot Pattison dont je vous avais vanté « Dans la gorge du dragon » dans le JdN n°34.

Lire la suite JdN40

Le Journal du Neuf n°39

9 septembre 2006 § 0 commentaire § permalink

Voici le neuvième jour du neuvième mois et ainsi commence la cinquième saison du Neuf. Dans le calendrier lunaire chinois, le double 9, c’est la fête du « yang ascendant ». Il faut monter en famille en haut des collines, des montagnes et faire un petit pique-nique….

Pas de pique-nique prévu pour moi, mais cette carte du Neuf-de-Monde peinte pour Suzanne et Maurice, beaux amis libres qui fêteront demain 50 ans de bulles d’amour, de voyages et d’amitiés….

Lire la suite JdN39_EGM (Épouvantail Génétiquement Modifié)

Untitled-13

Le Journal du Neuf n°38

13 juin 2006 § 0 commentaire § permalink

Un léger flottement dans l’espace… Vous savez, comme dans un train au moment du départ où le train du quai d’à côté va partir aussi…. Un bref instant, on ne sait pas lequel des deux trains s’est mis en branle… Ce fut ce genre d’impressions qui ponctuèrent les nuits de presque pleine lune clôturant le symposium Étangs d’Art dans le pays de Brocéliande d’où je suis revenu hier.

Lire la suite : JdN38_L’Infini Vertical

Le Journal du Neuf n°37

9 mai 2006 § 0 commentaire § permalink

Ca y est!!! Comme annoncé dans le numéro 36, les premiers exemplaires de cette feuille courrielle et mensuelle qu’est Le Journal du Neuf sont désormais en ligne, à l’adresse http://dodelaunay.noosblog.fr  dodelaunay.com

Pour l’instant, il n’ y a que la première saison,d’octobre 2002 à Juin 2003, mais la collection complète y sera avant l’été… Bonne lecture!

Lire la suite : JdN37

 

Le Journal du Neuf n°36

10 avril 2006 § 0 commentaire § permalink

Cerisier en fleurs chez dodelaunayJ’aime beaucoup le nombre 36. C’est quatre fois neuf, six fois six, trois fois douze…

C’est le premier carré qui est aussi le produit de deux carrés: neuf, carré de trois et quatre, carré de deux… (Si l’on n’excepte évidemment le chiffre 1 qui est aussi son propre carré).

C’est comme si on avait l’impression de pouvoir bâtir tout un univers avec un nombre aussi fécond. C’est aussi le nombre condensé des hexagrammes du Yi Jing: trente-six figures à six traits suffisent pour exprimer les 64 situations Yin/Yang du Livre des Mutations… Trente-six, c’est aussi le nombre de cases de mon projet de monument éphémère – Le Premier OEuf, hommage au Nombre Humain- que je continue imperturbablement à porter aux bouts de mes ailes et à tenter de reproduire…

Lire la suite : JdN36

Le Journal du Neuf n°35

13 mars 2006 § 0 commentaire § permalink

Je retrouve à l’instant le tarmac de l’atelier dionysien après deux semaines ensoleillées sous l’azur de la Côte, dans le sillage quadrillé des ruelles valbonnaises. “Va l’ bon aise”, serai je tenté d’écrire tant fut doux l’accueil de l’Artothèque Associative L’Art Tisse qui recevait en les murs de la salle Saint-Esprit mon exposition “La Cabalistique du Tarmac”. Qui accueillait… et accueille encore puis que vous avez jusqu’à la fin de cette semaine, jusqu’au dimanche 19 mars, pour venir goûter un peu d’Infini Vertical, d’Espace d’Eux, frémir aux Tremblements de Taire ou encore parcourir du regard La Route de Soi…

Lire la suite JdN35_La Cabalistique du Tarmac

Le Journal du Neuf n°34

14 février 2006 § 0 commentaire § permalink

Aujourd’hui se fête Valentin. C’est le moment de l’année où les oiseaux recommencent à s’accoupler. Peut-être devront-ils mettre des préservatifs pour s’épargner une petite grippe aviaire et sans frontière…

Il m’arrive parfois d’écouter l’intelligente chronique d’Alain Rey sur France Inter le matin juste avant neuf heures. Bien m’en a pris puisque j’y ai appris qu’intelligent venait d’inter-legere, autrement dit “lire entre” (les lignes). L’amateur d’hexagrammes et de lignes mutantes que je suis a bien aimé cette définition…

Lire la suite JdN34

Le Journal du Neuf n°33

9 janvier 2006 § 0 commentaire § permalink

Untitled-11La Cabalistique du Tarmac.

Ce n’est pas une formule magique pour bien démarrer l’année. Encore que… Non, c’est plus concrètement le titre de ma prochaine exposition en mars prochain à Valbonne, sur les hauteurs de Cannes. Pas loin de là où un des mes grands peintres préférés, Pierre Bonnard, a fini sa vie et peint de si merveilleuses vibrations colorées.

Cette phrase sybilline m’était venue à l’esprit au moment de mon envol pour des cieux chiliens en février 2004, en regardant les signes quasiment ésotériques dessinés surle goudron des pistes de l’aéroport…

Lire la suite JdN33